mercredi 14 février 2018

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Youenn Arzur


Premier décembre
 le vieux cerisier
 ne chante plus

Jonathan Engelinus

Merci Youenn, encore une belle découverte !

Un grand merci également à  Arnaud Talmon, le professeur de cette classe de CM2
Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici  

mardi 13 février 2018

Pour Ecole Publique de Pléguien, Enzo Igigabel


Vautours, fiers rapaces
Qui passent et repassent
Là-haut, tout là -haut
Sur les ailes du vent
Dans l’espace.


En bas, tout en bas
De guerre lasse,
La pie jacasse
Jalouse aux courtes ailes
Dépitée par tant de grâce !

De grâce, épargnez-nous !
Crient l’agneau et la brebis
Que terrassent
La terreur
Devant la mort qui passe

Mais les vautours,
Fiers rapaces
Leur font grâce
Seul le trépas de la tremblante race
Attirera leur bec vorace

Dépeceurs minutieux
Dépouillant les carcasses
Utiles charognards
Nettoyant les montagnes
Ecolos avant l’âge
Célébrons les vautours
Ces « Verts » en majesté
Que nul ne met en cage !



Marcek

lundi 12 février 2018

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Vincent Artur


Au gré des marées,


le grand cormoran m’apprend


à gober la lune. 


Bikko



Magnifique également Vincent, ce superbe haïku et ton illustration ! 


Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1


Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

jeudi 8 février 2018

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Yolan Heulin


  
Au gré des marées,

le grand cormoran m’apprend

à gober la lune.


Bikko

Magnifique Yolan, ce superbe haïku et ton illustration ! 
Un grand merci également à  Arnaud Talmon, le professeur de cette classe de CM2
Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici  

mercredi 7 février 2018

Pour Ecole Publique de Pléguien, Goulwen Marchand



Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,

Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire

mardi 6 février 2018

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Titouan Royer




Arbre à fleurs de nuage

Sur le ciel en miroir

Soudain le cri des mouettes

Claude Alice Lagadec

Merci Titouan pour cette découverte de Claude Alice Lagadec ...


Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1


Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici
 

vendredi 2 février 2018

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Yohan Collin


La cascade claire
 les aiguilles de pin vertes
 tombent dans les flots

Matsuo Bashô

Merci Yohan, le haïku est très beau, ainsi que ta mise en page  ...
Un grand merci également à  Lydia Gromy, le professeur


 de cette classe de CE2 CM1


 Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici